Les vélos de Fernand

A chaque fois que je passe au Centre Pompidou, je tombe sur une perle qui m’avait échappé la fois précédente. Cette fois, c’est un tableau de Fernand Léger, avec… des vélos ! J’ai tout de suite eu envie de le représenter à ma sauce. Et tant qu’à faire, j’ai y ai mis du Matisse  - mon chouchou. Et voilà le résultat : ce n’est pas du Léger, ce n’est pas du Matisse, ce n’est pas du Clod : c’est un mélange de tout ça, et cette petite cuisine m’a donné bien du plaisir.

En cherchant un peu, j’ai découvert que Fernand Léger a beaucoup représenté le vélo dans ses œuvres. Il m’en faut pas plus pour ressortir mes crayons. Vous noterez au passage que les petits vélos de Fernand ont une forme toute particulière.

Je me suis demandé alors pourquoi Fernand Léger avait si souvent représenté le vélo dans son œuvre. J’imagine qu’il voyait dans le vélo une forme d’émancipation sociale et populaire. Nul doute que ce progressiste engagé, a été sensible aux premières conséquences des Congés Payés : les sorties à vélo. Le vélo symbole de LIBERTÉ à laquelle l’homme de gauche devait tenir. Les spécialistes me confirmeront.

Inspiration graphique du côté de chez Fernand Léger et Henri Matisse
Inspiration graphique du côté de chez Fernand Léger et Henri Matisse
Inspiration graphique du côté de chez Fernand Léger et Henri Matisse

© Les images de ce site sont soumises au droit de la proprioté intellectuelle - Tous autres droits réservés.